accomplir

accomplir [ akɔ̃plir ] v. tr. <conjug. : 2>
• 980; de 1. a- et a. fr. complir « achever », lat. complere « remplir »
Faire complètement. achever, terminer.
1Faire (qqch.) jusqu'au bout, mener à son terme. « L'acte décisif, froidement accompli par lui la veille » (Martin du Gard). Accomplir une mauvaise action. commettre, perpétrer. Accomplir des exploits. Accomplir son temps de travail. Accomplir une peine de prison. « Je n'avais pas encore accompli mes quatre ans » (France). P. p. adj. Mission accomplie !
2Faire en effet (ce qui était préparé, projeté). effectuer, exécuter, réaliser. « Aucune force au monde ne l'empêcherait d'accomplir ce qu'il avait une fois résolu » (F. Mauriac).
3Faire (ce qui est demandé, ordonné, proposé); obéir à (une volonté, un ordre) en exécutant qqch. remplir, satisfaire (à). Accomplir un vœu, un souhait, une promesse. Accomplir la volonté de Dieu. obéir. Accomplir son devoir, sa tâche. s'acquitter. Accomplir un rite. observer, suivre. P. p. adj. La satisfaction du devoir accompli.
4 V. pron. S'accomplir : se réaliser, avoir lieu. ⇒ arriver. Son souhait s'est accompli. (Personnes) Se réaliser pleinement. Elle s'accomplit dans le travail.
⊗ CONTR. Commencer, ébaucher, esquisser; échouer; désobéir, refuser.

accomplir verbe transitif (ancien français complir, du latin complere, remplir) Mener une fonction, une période jusqu'à leur terme, les achever : Accomplir son mandat. Réaliser, exécuter un projet, une action : Accomplir la volonté de quelqu'un.accomplir (synonymes) verbe transitif (ancien français complir, du latin complere, remplir) Mener une fonction, une période jusqu'à leur terme, les achever
Synonymes :
- mener à terme
- s'acquitter de
Contraires :
Réaliser, exécuter un projet, une action
Synonymes :
- exécuter
- perpétrer
- réaliser
- satisfaire à

accomplir
v.
rI./r v. tr. Réaliser entièrement.
d1./d Mener à son terme. Accomplir son temps de service. Syn. effectuer.
d2./d Exécuter (ce qui était prévu). Accomplir un projet.
d3./d S'acquitter de. Accomplir sa tâche, ses obligations.
rII./r v. Pron. Se réaliser. Leurs voeux se sont accomplis.

⇒ACCOMPLIR, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— [Avec une idée d'achèvement] Mettre à exécution, mener jusqu'à son terme.
1. [Le compl. désigne ce qui est projeté, décidé ou ordonné] :
1. Ces ministres l'exercent donc par les ordres du pouvoir public la fonction de faire pour accomplir la volonté publique exprimée par la loi.
L.-G.-A. DE BONALD, Essai analytique sur les lois naturelles de l'ordre social, 1800, p. 157.
2. ... je suis allé la semaine dernière chez Gobseck pour l'instruire de l'amour qu'Ernest porte à mademoiselle Camille en le pressant d'accomplir son mandat, puisque le jeune comte arrive à sa majorité.
H. DE BALZAC, Gobseck, 1835, p. 436.
3. Je souffrais pour l'amour de ma mère, pour l'amour de l'humilité et de la pauvreté. Je croyais remplir un grand rôle, accomplir une mission sainte, et comme tous les enfants romanesques, je me drapais un peu dans mon calme et dans ma persévérance.
G. SAND, Histoire de ma vie, t. 3, 1855, p. 63.
Rem. 1. L'acte considéré suppose la réflexion du sujet et engage sa responsabilité. 2. Syntagmes rencontrés : accomplir un projet, un dessein, une mission, un mandat, un programme, un destin, une promesse, un désir, un vœu, une prédiction, une prophétie, une volonté, un ordre...
2. [Le compl. désigne un acte ou une action, ou le temps nécessaire pour réaliser cet acte]
a) [Un acte ou une action] :
4. À sa mort, il regarde la croix avec respect, accomplit tous ses devoirs de chrétien comme une formule et meurt en silence.
A. DE VIGNY, Le Journal d'un poète, 1834, p. 1011.
5. Travailler, c'est faire. On peut avec peine; mais la peine n'est pas de l'essence du travail. Son essence se résume dans ce mot énergique et glorieux : faire. Or, vous ne pensez pas que Dieu, qui a tout fait, eût destiné l'homme à une immortelle oisiveté. L'être le plus infime, en venant au monde, y apporte une mission qui correspond à la fin pour laquelle il a été créé, mission ou fonction qu'il accomplit par un travail. Le ver de terre lui-même fait quelque chose; il remplit une tâche; il coopère à un but; il appartient enfin à la milice sacrée des créatures utiles. Comment l'homme, élevé si haut par ses facultés et par la place qu'il occupe dans l'univers, n'eût-il reçu d'autre fonction que celle d'un stérile désœuvrement?
H.-D. LACORDAIRE, Conférences de Notre-Dame, 1848, p. 227.
6. Les anciens étaient fort sages, qui faisaient suivre les funérailles de repas abondants en viandes, copieux en vins pour la plus grande gloire des morts et la meilleure santé des vivants. J'aimerais en ce moment accomplir ce rite philosophique très idoine à sécher les pleurs.
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 156.
7. Ce qui manque le plus à nos contemporains, c'est, il me semble, l'amour de leur profession. Ils n'accomplissent leur tâche qu'avec répugnance. Ils la sabotent volontiers.
A. RODIN, L'Art, 1911, p. 296.
8. Je me disais que la femme que je voyais de loin marcher, ouvrir son ombrelle, traverser la rue, était, de l'avis des connaisseurs, la plus grande artiste actuelle dans l'art d'accomplir ces mouvements et d'en faire quelque chose de délicieux.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 144.
Rem. 1. L'acte est tantôt exceptionnel, tantôt rituel et solennel. 2. Syntagmes rencontrés : accomplir un acte, une action, une tâche, un travail, une besogne, un crime, une fonction, une mission, un exploit, un effort, un geste, un mouvement, une réforme, une révolution, un rite, un devoir, un sacrifice, une cérémonie, une pénitence, un pèlerinage...
Emploi abs. [L'obj., sous-entendu, est un subst. d'action] :
9. ... la contradiction n'est pas entre la passion et l'événement extérieur, mais dans la passion même, qui veut et ne veut pas, et qui craint ce qu'elle cherche. Il s'y joint les déceptions d'ambitieux; car Werther, dans l'intervalle, s'est mêlé au monde des hommes et aux grandes affaires. Ce mélange n'a pas échappé à Napoléon, ce contraire de Goethe, cet homme qui accomplissait par la violence, et qui ne dura guère.
ALAIN, Propos, 1932, p. 1068.
b) [Le temps nécessaire pour réaliser une action] :
10. Par bonheur, prisonnier de son existence active, il recouvrait, comme un talisman, chaque matin en traversant la cour de l'hôpital, la faculté d'accomplir sa journée de médecin; devant ses malades, il ne pensait qu'à eux.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Belle saison, 1923, p. 1039.
Rem. Syntagmes rencontrés : accomplir son apprentissage, le noviciat, une période, une journée, le service militaire...
3. [Le compl. désigne le résultat escompté] :
11. ... nous décidons que, si ces deux conditions se réalisent, M. Joseph Rouletabille pourra en toute sécurité retourner en France, qu'il n'aurait jamais dû quitter. Deux ou trois seulement dirent : « Cet enfant se joue de nous, ça n'est pas possible! »
Mais le chef déclara :
— Laissez faire cet enfant! Il accomplira des miracles.
G. LEROUX, Rouletabille chez le tzar, 1912, p. 163.
Rem. Syntagmes rencontrés : accomplir une chose, une œuvre, un mystère, un prodige, un miracle.
4. Vx. [Le compl. indique le terme d'une période de temps] :
12. Il expire. Il avoit accompli un siècle...
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Les Natchez, t. 19, 1826, p. 323.
13. Il accomplissait ses vingt-deux ans quand il fut licencié en 1815.
A. FRANCE, Le Petit Pierre, 1918, p. 179.
B.— [Avec une idée de perfection] Réaliser pleinement.
1. [Le compl. désigne une chose qui se construit, qui se crée (idée d'épanouissement)] :
14. Durkheim accomplit enfin et parfait dans la mort la tâche de conservation bourgeoise qu'il avait entreprise dans sa vie.
P. NIZAN, Les Chiens de garde, 1932, p. 192.
15. ... si demain j'avais la certitude qu'un être m'empêchât d'accomplir ma destinée, d'être moi, d'être heureux, si vous voulez, je le sacrifierais sans aucun remords. Je n'aurais pas pitié. Et, comme Laure le regardait avec une indulgente horreur, il répéta d'un ton un peu emphatique :
— Avant toute autre morale, il y a celle qui nous oblige à nous accomplir nous-mêmes.
DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire?, 1934, p. 161.
16. La maison natale est plus qu'un corps de logis, elle est un corps de songes (...). La maison, la chambre, le grenier où l'on a été seul, donnent les cadres d'une rêverie interminable, d'une rêverie que la poésie pourrait seule, par une œuvre, achever, accomplir.
G. BACHELARD, La Poétique de l'espace, 1957, p. 33.
Rem. Assoc. fréq. : parfaire et accomplir (ex. 14), achever et accomplir (ex. 16).
Emploi abs. :
17. Où vous suivez la marche d'une machine, je goûte la pratique d'un instrument. Il n'y a point de lois, il n'y a que des recettes. Démontons donc cette « machine », par quoi les maîtres d'école voudraient nous figurer ce « travail », obsession de l'esprit serf, par quoi l'univers accomplit, et mérite sans doute! d'être. Toute machine, vivante ou fabriquée, trouve hors d'elle-même son aliment et son objet...
P. CLAUDEL, Art poétique, 1907, p. 133.
2. [Le compl. désigne un être hum.] :
18. Je me disais que ce n'est point l'œuvre faite et ses apparences ou ses effets dans le monde qui peuvent nous accomplir et nous édifier, mais seulement la manière dont nous l'avons faite.
P. VALÉRY, Variété 2, 1929, p. 207.
19. Oui! C'est une nouvelle partie de mon journal qui commence. Il me semble que je viens au monde pour la deuxième fois, et que la vie est désormais mieux faite pour qu'un homme comme moi y trouve la liberté d'accomplir son personnage et de le rendre imitable. Je vais exister.
J. BOUSQUET, Traduit du silence, 1936, p. 178.
Cf. aussi ex. 15.
C.— TECHNOL. En teinturerie, accomplir la cuve. Y mettre un nouveau brevet. (Attesté ds Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845 et LITTRÉ).
II.— Emploi pronom.
A.— [Le suj. désigne un inanimé] Se réaliser, avoir lieu.
1. [Le suj. signifie ce qui est projeté, ordonné (cf. A 1)] :
20. Cependant Kate n'avait pas douté qu'il fût là. N'avait-elle pas maintenant un guide, un homme chargé d'elle, une manière d'ange gardien omniprésent? Il survivait lui aussi à la détresse. Il gardait sa mission, qui devait s'accomplir, s'achever au Matterhorn.
J. PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 193.
2. [Le suj. est un subst. d'action] :
21. Le phénomène de la voix s'accomplit dans le larynx...
S. DE LA MADELAINE, Théories complètes du chant, 1852, p. 37.
22. [chez les Breughel, Paul Bril, etc.] La rigidité des anciennes figures s'est assouplie; le paysage mystique est devenu réel; le passage de l'âge divin à l'âge humain s'est accompli.
H. TAINE, Philosophie de l'art, t. 2, 1882, p. 39.
23. Cependant, dans cette Europe se dressait en face du monde romain un type de civilisation bien moins avancé, assez différent pour que son originalité ait frappé l'esprit observateur de Tacite. Il y eut entre ces deux mondes non pas seulement conflit, mais infiltration. Des siècles pénibles et douloureux s'écoulèrent avant qu'une fusion s'accomplît. Elle se réalisa grâce à une forme religieuse, sortie elle-même du creuset méditerranéen, issue du mélange d'hommes et d'idées qui s'y était accompli; le Christianisme servit de trait d'union entre les deux mondes...
P. VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géographie humaine, 1921, p. 207.
3. [Le suj. désigne le résultat de l'action] :
24. Je peux [écrivait Vinci] faire en sculpture : marbre, bronze et terre cuite et en peinture également tout ce qui peut s'accomplir et mieux que n'importe quel autre concurrent.
G. DE LA TOURETTE, Léonard de Vinci, 1932, p. 62.
Rem. Dans la plupart des ex., cet emploi a une valeur de passif.
B.— [Avec une idée de finalité et de perfection] Se réaliser pleinement.
1. [Le suj. est un inanimé] :
25. La première fois que je le rencontrai, c'était en automne. Le hasard me le faisait connaître à cette époque de l'année qu'il aime le plus, dont il parle le plus souvent, peut-être parce qu'elle résume assez bien toute existence modérée qui s'accomplit ou qui s'achève dans un cadre naturel de sérénité, de silence et de regrets.
E. FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 4.
26. ... ces institutions, suffrage universel, démocratie, syndicat, coopérative, ont un degré déterminé de développement, une force et une direction acquises : et il faut savoir si le communisme prolétarien pourra se réaliser par elles, s'accomplir par elles, ou si au contraire il ne s'accomplira que par une suprême rupture.
J. JAURÈS, Études socialistes, 1901, p. XIII.
2. [Le suj. désigne une pers.] :
27. Mais, au cours de cette longue carrière, Hugo ne s'est pas lassé de s'accomplir et de se fortifier dans son art; ...
P. VALÉRY, Variété 2, 1929, p. 138.
28. La construction de Hegel est une philosophie du travail, du « projet ». L'homme hégélien — être et Dieu — s'accomplit, s'achève dans l'adéquation du projet.
G. BATAILLE, L'Expérience intérieure, 1943, p. 126.
Rem. 1. Le suj. du verbe pronom. appartient aux mêmes catégories sém. que le subst. compl. Toutefois, l'emploi pronom. n'a pas toujours pour pendant une constr. trans. (ex. 23). 2. Emploi temp. archaïsant, propre au lang. biblique :
29. Les temps s'accomplissaient, César était abattu, le pape demeurait seul, et le peuple, le grand muet, que les deux pouvoirs s'étaient disputé si longtemps, n'allait-il pas se donner au Père, puisqu'il le savait maintenant juste et charitable, le cœur embrasé, la main tendue...?
É. ZOLA, Rome, 1896, p. 404.
Prononc. — 1. Forme phon. :[], j'accomplis []. Enq. :/akõpli, akõplis/. Conjug. agir. 2. Dér. et composés : accompli, accomplissement, accomplisseur.
Étymol. ET HIST. — 1. 1121 terme relig. « réaliser, mener à bien (la Promesse, en parlant de Dieu) » trans. (PH. DE THAÜN, Bestiaire, 295, éd. E. Walberg : Puis vespres est cumplie, E iço signefie Deus at tut acumpli); 1155 « réaliser, mener, mener à exécution (une promesse) » id. (WACE, Brut, 8451 ds GDF. Compl. : Se tu ta parole acomplis Que li rois soit par toi ocis); 1165 « faire entièrement, exécuter (ce à quoi correspond une obligation, une attente : commandement, volonté, désir) » id. (Rois, 55, Ler. de Lincy ds GDF. : Jo ai acumpli sun cumandement); 2. début XIIe s. « satisfaire (un besoin physique) » id. (Li ver del Juïse, éd. Feilitzen, 285 ds T.-L. : N'avroient... lor grant soit acomplit) attest. isolée; 3. 1174 « mener à terme (une action) » id. (B. DE SAINTE-MAURE, Chron. des ducs de Norm., 39 484, éd. Carin Fahlin : Quer od tant seront acomplies Les granz paines et les travailles); XIIe s. part. passé adj. « parfaitement exécuté, doué d'une qualité parfaite (ici, d'un inanimé) » (Les Loh., ms. Berne, fol. 43d ds GDF. Compl. : Li os chevauce a force et a estri, Et li carrois k'ert grans et acompli); XIIIe s. (en parlant d'un inanimé) « être entièrement exécuté, terminé » intrans. (Garin le Loherain, éd. P. Paris, I, 165 ds T.-L. : Le grant charroi veïssiez accomplir, Muls et somiers arouter et venir), attest. isolée; mil. XIIIe s. « mener à terme, achever (temps) » trans. (Li coronemens Looys dans Guill. d'Or., éd. Jonckbloet, 736 ds T.-L. : Quarante jours acompliz et passez); 4. 1275 « accorder entièrement » id. (Rose, ms. Corsini, f° 29a ds GDF. : El m'acompli tout mon vouloir). XVe s. (MOLINET, Chron., ch. CCXLV, Buchon, ibid. : laquelle chose selon son desir, luy fut promptement et entierement accomplie); 5. a) 1329 « compléter (qqc.) » id. (1329, Fontevr., anc. tit. Arch. Maine-et-Loire, ibid. :En acomplissant la somme). XVIe s. (AUBIGNÉ, Lettre de piété ou de théol., 7 ds HUG. : Quand sera... cette heureuse journee... que le ciel accomplira tant de graces desquelles il vous a comblé, par celle sans laquelle toutes les autres sont ruineuses, à sçavoir par vostre reconciliation à l'Eglise catholique); b) 1510/1512 « pourvoir (qqc) de, le munir complètement » (LEMAIRE DE BELGES, Illustr., II, 1 ds HUG. : Furent les galeres accomplies du nombre de gens propices à la rame. Si ne restoit que les capitaines et gens de guerre, lesquelz arriverent a chef de piece), seulement au XVIe s.
Dér. de l'a. fr. complir (préf. a-) attesté : dep. Xe s. au sens « réaliser (la Promesse, en parlant de Dieu) » ds Passion, 406 (lat. fréq. en ce sens à l'époque chrét. : cf. AUG., Civ., 16, 9 ds TLL s.v., 2093, 58 : scripturae praedicta complentur); dep. début XIIIe s. au sens « satisfaire (un désir) » ds Chevalier à l'épée, 1100, Méon, I ds GDF. (cf. lat. complere :Corp. inscr. lat., III, 14 406 ds TLL, ibid., 2097, 45 : completa cupiditate amoris); dep. ca 1225 « mener à bien, achever (un acte) » ds Conquest of Ireland, éd. Michel, 760 ds GDF. (cf. lat. complere :TITE-LIVE, Hist., 23, 35, 15 ds TLL, ibid., 2096, 3 : ante mediam noctem compleretur sacrum). Lat. , devenu par chang. de conjug., attesté dep. Ennius au sens propre de « remplir » (ds TLL, ibid., 2091, 31), emploi fig. dep. Naevius (ibid., 2093, 26); voir aussi complies, subst. fém. plur.
STAT. — Fréq. abs. litt. :3 704. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 4 449, b) 5 008; XXe s. : a) 5 915, b) 5 712.
BBG. — ALLMEN 1956. — BAR 1960. — BÉNAC 1956. — BONNAIRE 1835. — Gramm. t. 1 1789. — KOLD. 1902. — LE CLÈRE 1960. — MARCEL 1938. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — SPRINGH. 1962.

accomplir [akɔ̃pliʀ] v. tr.
ÉTYM. Déb. XIIe; de 1. a-, et anc. franç. complir « achever », du lat. complere, devenu complire « remplir ».
Faire complètement. Achever, terminer.
1 Faire (qqch.) jusqu'au bout, mener à son terme.Accomplir un acte, une action, une tâche, un travail. || Accomplir un exploit, une mission.(Le compl. désigne une durée, un temps). || « Accomplir le temps de son apprentissage, de son noviciat, de son service militaire » (Académie). || Accomplir sa journée de travail.(Passif et p. p.). || Travail accompli. || Temps accomplis, révolus.
1 Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : « Tout est accompli ». Et, baissant la tête, il rendit l'esprit.
Bible, Évangile selon saint Jean, XIX, 30.
2 Les temps sont accomplis, Princesse : il faut parler.
Racine, Athalie, I, 2.
3 Il faut (…) pour accomplir cette course, qu'elle (la lune) aille cinq mille six cents fois plus vite qu'un cheval de poste (…)
La Bruyère, les Caractères, XVI, Esprits forts.
Atteindre (un âge).
4 Je n'avais pas encore accompli mes quatre ans.
France, le Petit Pierre, XI.
5 Le mineur est l'individu de l'un et l'autre sexe qui n'a point encore l'âge de dix-huit ans accomplis.
Code civil, art. 388.
Absolt. || « Napoléon (…) cet homme qui accomplissait par la violence » (Alain, Propos, in T. L. F.).
2 Mettre à exécution, faire en effet ce qui était préparé, projeté. || Accomplir un vœu, un souhait, une promesse, un dessein. Effectuer, exécuter, réaliser, remplir. || Accomplir une prédiction, une prophétie. || Accomplir la volonté de quelqu'un.
6 Doit-elle se mettre en peine, pourvu que j'accomplisse ma promesse ?
Molière, Dom Juan, II, 5.
7 Elle cherchait dans sa tête quelque vœu à accomplir.
Flaubert, Mme Bovary, I, 6.
7.1 Le général de Gaulle ordonnait l'action selon un « grand dessein » variable, puisqu'il était limité par le possible, variable lui aussi. Il entendait l'accomplir par tous les moyens dont il disposait.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 157.
Accomplir ce qu'on a désiré. || Accomplir de grandes choses, de grandes œuvres.
8 (…) dans la certitude qu'aucune force au monde ne l'empêcherait jamais d'accomplir ce qu'il avait une fois résolu.
F. Mauriac, la Pharisienne, VIII.
9 C'est quand elle (la grande action) est accomplie qu'elle semble possible aux êtres du commun.
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, 11.
10 (…) le bon ouvrier sait que de grandes choses sont possibles et prudemment, peu à peu les accomplit.
A. Maurois, Un art de vivre, III, 1.
3 Faire (ce qui est demandé, ordonné, proposé); obéir à (une volonté, un ordre) en exécutant qqch. || Accomplir son devoir, sa tâche. Acquitter (s'). || Accomplir la loi, une obligation, un rite. Observer, suivre.
11 J'accomplis l'ordre de Mithridate.
Racine, Mithridate, V, 2.
12 Que peut-on m'ordonner que mon bras n'accomplisse ?
Corneille, le Cid, V, 8.
13 Il accomplissait sa petite tâche quotidienne à la manière du cheval de manège.
Flaubert, Mme Bovary, I, I.
4 (Sans idée de perfection ou de terme atteint; simple renforcement de faire). Faire. || Accomplir un geste, un mouvement.
14 Ceux qui ont l'habitude d'être aimés accomplissent, d'instinct, tous les gestes et disent toutes les paroles qui attirent les cœurs.
F. Mauriac, le Nœud de vipères, p. 227.
Accomplir une mauvaise action, un crime, un forfait. Commettre, perpétrer.
15 On accomplit une mauvaise action, on met sa marque dessus.
Hugo, l'Homme qui rit, II, V, 2.
——————
s'accomplir v. pron.
1 (Choses). Se réaliser, atteindre son terme ou son point de perfection.Avoir lieu. Arriver, produire (se). || Son souhait s'est accompli, s'est exaucé.
16 Eh ! qui ne sent que (…) quelque chose de grand s'accomplit ?
Hugo, Littérature et philosophie mêlées, p. 118.
17 La plus belle théorie n'a de prix que par les œuvres où elle s'accomplit.
R. Rolland, Vie de Tolstoï, p. 128.
18 Elle était près de croire (…) que ce qu'on désire de tout son être finit toujours par s'accomplir.
R. Rolland, Jean-Christophe, III, p. 55.
Relig. || Que la volonté de Dieu s'accomplisse !
2 Réfléchi. (Personnes). Réaliser pleinement sa nature, son destin. || Il s'accomplit dans le travail, dans, par le dévouement.Existence qui ne s'accomplit pas pleinement.
——————
accompli, ie p. p. adj.
Voir ci-dessus à l'article et Accompli (adj. et n. m.).
CONTR. Commencer, ébaucher, esquisser. — Échouer. — Désobéir, refuser.
DÉR. Accompli, accomplissement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accomplir — Accomplir, actif. acut. Composé de ad et complir, et signifie mettre à plein, et consequemment parfaire, Peragere, Perficere, Perducere ad exitum, Complere, Absoluere. Accomplir son entreprinse, Consilium exequi. Accomplir ce qu on nous baille en …   Thresor de la langue françoyse

  • accomplir — ACCOMPLIR. v. act. Achever, finir. faire une chose entierement, luy donner sa perfection & sa fin. Accomplir un ouvrage, C est le faire entierement. Accomplir sa promesse, son voeu, son serment, C est faire entierement ce qui estoit promis, voüé …   Dictionnaire de l'Académie française

  • accomplir — (a kon plir) v. a. 1°   Mener à complément, à terme, à exécution. Quand le temps convenu sera accompli. Elle n a plus pensé qu à accomplir son temps de pénitence. Accomplir son noviciat, son apprentissage. Accomplir un voeu, son devoir. Il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACCOMPLIR — v. a. Achever entièrement. Accomplir le temps de son apprentissage, de son noviciat, de son bannissement.   Il signifie aussi, Effectuer, mettre à exécution, réaliser complétement. Accomplir sa promesse. Accomplir son voeu. Accomplir un dessein.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ACCOMPLIR — v. tr. Achever entièrement. Accomplir le temps de son apprentissage, de son noviciat, de son service militaire. Il signifie aussi Mettre à exécution, réaliser complètement. Accomplir sa promesse. Accomplir son voeu. Accomplir un dessein.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • accomplir — vt. , effectuer, faire : fére (Albanais.001) ; akonpl(y)i (Villards Thônes | 001), C. => fèblyi faiblir (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • accomplir son désir —    Faire l’acte copulatif, qui est et sera l’éternelle desiderium de l’humanité mâle et femelle.    ♦♦♦    Il disait à ses gens de la tenir par les bras, tandis que Robin accompliroit son désir.    CH. SOREL …   Dictionnaire Érotique moderne

  • s'accomplir — ● s accomplir verbe pronominal être accompli verbe passif Être exécuté, réalisé, se réaliser pleinement : Mission accomplie. Se produire, se faire : Tout ce qui s accomplit autour de lui. S épanouir, se réaliser dans une action : S accomplir dans …   Encyclopédie Universelle

  • mplir — accomplir désemplir emplir remplir …   Dictionnaire des rimes

  • faire l’amour —    Accomplir le plus impérieux des devoirs et le plus sacré des besoins physiques et intellectuels.        Ferons nous l’amour, cette nuit ?    CH. SOREL.        Si tu veux, nous allons faire l’amour... c’est meilleur... Ote ton pantalon.… …   Dictionnaire Érotique moderne

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.